Rechercher

Pour une amie

La lueur d'une bougie éclaire ma sombre nuit
Pensive, je m'assieds devant mon piano antique
Je prélude par quelques gammes nostalgiques
Tu aimais tant m'écouter jouer mes mélodies,
Sous l'air du temps, cette musique est mon cri

Mon ultime appel au désespoir par des notes,
De la mélancolie, supplice de mes souvenirs,
De notre amitié à la sonorité de mes soupirs
Ce prélude de tristesse, mon coeur me l'inspire
En clamant ma souffrance en moi pour ta perte

À cet instant, près de moi, je ressens ta présence,
Sur les touches, je sens la chaleur de tes doigts,
Je les effleure, espérant, frôler tes mains de soies
De cette ardeur qui me transportait à chaque fois
Je ne parviens pas encore à accepter ton absence

Je prie, désirant encore voir ton sourire une dernière fois
Ma prière a été perçue, tous en consonance
Comme autrefois dans cette pièce remplie de joies
Depuis ton décès, cet endroit est devenu si froid
Un arrêt, des afflictions... s'installe un silence

Sous le ciel ténébreux, j'exécute notre morceau
À travers mon chagrin, je l'interprète en agitato,
Une pause des maux... le son des mes sanglots.

Poème publié le 17/01/2008 à 03h43.
Thèmes : Deuil, Ennui, Manque, Mort d'une amie, Tristesse

Rappel : Ce contenu est protégé par le droit d'auteur. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans le consentement de l'auteur.
Dernière visite le 02/05/2008 à 07h03

Dernière visite le 02/05/2008 à 07h03 Ombre-des-larmes Dernière visite le 02/05/2008 à 07h03 - Voir ses poèmes
 

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris
Envoyer à un ami
Envoyer à un ami
Attribuer une note
Note 1Note 2Note 3Note 4Note 5
Moyenne (4 votes)
Note 1Note 2Note 3Note 4Note 5

Commentaires

Avatar de mangalili

Par mangalili le 18/01/2008 à 20h32
DE RETOUR !!!

merci
je suis touchée
un magnifique poème
lili

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire, inscrivez-vous gratuitement !